Bon, après ce petit topo sur « manger local » je sens que j’ai encore tout le monde sur le pont ! Alors passons à la suite : manger local c’est bien, mais il faut aussi manger de saison. Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ?

On aime tous les tomates – exceptés quelques irréductibles hurluberlus -. On les aime tellement qu’en janvier on troquerait bien toutes nos provisions de courges et de choux pour une seule tomate arrosée d’un filet d’huile d’olive, de sel, de poivre et de quelques feuilles de basilic.

Hé non, mauvais plan. Encore une fois, voilà une habitude alimentaire qu’on nous a fourrée dans la tête en nous faisant croire qu’il n’y avait pas de conséquence négative à agir de la sorte.

Habitude au coeur de laquelle s’est ensuite lovée une envie : oh on est en avril mais regarde, il y a des tomates chez Intermarché, on peut bien en prendre quelques-unes.

Crédits : Mini Reyve

Je ne préconise pas d’amener la culpabilité dans vos achats. Je ne pense pas que la culpabilité soit un moteur positif pour pousser les gens à comprendre et agir mieux. Je préconise simplement d’activer notre cerveau. On pourrait diviser le processus ainsi :

1 – Observer la situation : « Des tomates en avril ? Umh, trop beau pour être honnête. »

2 – Prendre conscience des tenants et des aboutissants : « Si elles sont là, c’est qu’elles ne sont pas locales ou pas de saison ou carrément aucun des deux. »

3 – Agir en conséquence : « Non Gérard, on n’en achète pas. On patiente jusqu’en juillet. À ce moment-là, on sera aussi contents de les manger que d’avoir bien fait les choses. Allez, va prendre un potimarron. »

4 – Rentrer chez soi en sachant qu’on a impacté positivement sur soi et sur la planète

Elle est bien mignonne avec ses étapes, mais je fais comment pour manger de saison ? Hé bien, pour te répondre, je vais te donner d’autres étapes (parce que je suis taquine).

1 – Tu cliques sur les liens ci-dessous et tu télécharges l’intégralité du calendrier des fruits et légumes de saison

2 – Tu consultes ton calendrier au moment de faire ta liste de courses

3 – Tu n’achètes que les légumes qui sont affichés sur ton calendrier

Et voilà tu manges de saison, c’est pas beau ça ! Tu vas même pouvoir te la péter auprès de ta belle-mère avec tes connaissances potagères et pourquoi pas gagner le camembert vert au Trivial Pursuit (tout est possible).

Marion, pour Out of the Box