On sait que ça nous tient tous à coeur, surtout depuis que le soleil a repointé le bout de son nez et qu’on a tous envie de profiter du moindre bout de balcon, jardin ou terrasse pour passer du bon temps avec les gens qu’on aime.

Crédits photo : Papilles et Pupilles

LE MEILLEUR DÉCHET EST CELUI QU’ON NE PRODUIT PAS

Le seul problème c’est que, l’apéro, c’est la foire aux déchets ! Il faut vous expliquer que depuis plus d’un an, on diminue au maximum notre production de déchets. On fait nos courses au marché avec des sacs en coton, on amène des contenants à la crèmerie et chez le fromager, on fait nos propres pâtes brisées pour nos tartes, on confectionne nos confitures, on amène nos bocaux en verre pour nos produits secs chez notre ami William qui tient une épicerie Day by Day… I tutti quanti !

Mais dès qu’il s’agit d’inviter du monde pour un apéro à la maison, les déchets s’accumulent. Boîtes de tzatziki et de houmous, paquets de chips, films plastique autour du fromage et du saucisson… Y en a partout et ça fait peine à voir.

Alors on a décidé de prendre le taureau par les cornes et de trouver des solutions faciles, pas coûteuses et à la portée de tous pour créer notre Apéro Zéro Déchet !

11. LES LÉGUMES FONT TREMPETTE

On prend nos sacs en coton sous le bras, et on file au marché ! Là-bas, on achète à un producteur quelques carottes, un concombre et un chou-fleur.

On coupe les carottes et le concombre en lamelles et le chou-fleur en petits bouquets faciles à manger en deux bouchées et le tour est joué ! En plus, les pelures de carottes et de concombre peuvent être compostées.

Pour la sauce, on vous conseille vivement de partir sur une touche indienne. Pour ça, il suffit de prendre votre tupperware avec vous pour acheter de la crème dans une crèmerie. Ajoutez à la crème du curry, du sel et du poivre, mélangez bien le tout et voilà !

Si vous n’avez pas de curry, pour éviter d’en acheter et de créer un déchet de trop, vous pouvez le remplacer par de la ciboulette, de l’origan, de la moutarde, du miel ou ce que vous avez dans vos placards !

Déchets générés : ZÉRO !

 12. JE CUISINE MES TARTINES

Quand vos copains vous auront nommé Roi / Reine Des Tartinades, vous nous remercierez !

Alors on démarre sur du houmous maison avec la recette de Mamie Colette !

 

De quoi ai-je besoin ?

– 300gr de pois chiche (avec mon bocal en verre chez Day by Day ou Biocoop ou directement dans mon potager)
– 1 gousse d’ail (dans mon sac en coton au marché)
– Le jus d’un citron (dans mon sac en coton au marché)
– 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
– 1/2 cuillère à café de sel
– 100mL d’eau
– Du curry, du curcurma, du cumin… ce qu’on a en magasin !

Je le prépare comment ?

– Faire tremper les pois chiches frais dans l’eau pendant deux heures avant de les faire cuire
– Porter l’eau à ébullition et lancer la cuisson pour 1h30
– Égoutter bien les pois chiche
– Écosser les pois chiche
– Mixer l’huile, l’ail, le sel, l’eau et les épices jusqu’à obtenir une crème homogène

Déchets générés : et bah pareil… aucun !

1

On enchaîne avec un délicieux tzatiziki dont la recette nous vient de MySlowLife !

De quoi ai-je besoin ?

– Du fromage blanc de chèvre (que je vais chercher avec mon tupperware chez mon fromager)
– 2 gousses d’ail (dans mon sac en coton au marché)
– 1/2 concombre (dans mon sac en coton au marché)
– De la menthe fraîche (de mon jardin ou du marché)
– Du sel
– La recette ne le dit pas mais nous on vous conseille de rajouter un peu d’huile d’olive !

Je le prépare comment ?

– Éplucher le demi concombre (et mettez les épluchures au compost)
– Découper une première moitié en dés
– Râper la seconde moitié
– Émincer l’ail très fin
– Ciseler quelques feuilles de menthe
– Ajouter le sel
– Mélanger le tout dans un bol
– Conserver au frais

Déchets générés : tout pareil qu’avant, soit : ZÉRO !

1

Et qu’est-ce que vous diriez d’un petit caviar d’aubergines ? Oui ?! Alors on se tourne vers Papilles et Pupilles !

Crédits : Cuisine Actuelle

De quoi ai-je besoin ?

– 1 grosse aubergine (dans mon sac en coton au marché)
– 2 gousses d’ail (dans mon sac en coton au marché)
– 2 branches de thym (vous avez deviné ? hé oui, de mon jardin ou dans mon sac en coton au marché !)
– 1 cuillère à soupe de jus de citron
– Sel, poivre, huile d’olive

Je le prépare comment ?

– Préchauffer votre four à 200°C
– Nettoyer vos aubergines et les ouvrir en 2 dans le sens de la longueur
– Les inciser légèrement
– Saler, poivrer
– Émincer l’ail et le déposer sur les aubergines
– Les recouvrir de thym
– Les arroser d’huile d’olive
– Les déposer dans un plat (cela évite le papier sulfurisé qui va finir à la poubelle)
– Laisser cuire 30 à 40 minutes
– Retirer la chair à la cuillère
– Mixer la chair pour obtenir une fine purée
– Y ajouter le jus de citron et un peu d’huile d’olive

Déchets générés : avec l’astuce anti-sulfu, ZÉRO ! 

Bon maintenant qu’on a nos tartinades, il nous faut du pain. Pour acheter du pain sans produire de déchets, rien de plus simple. On se rend à la boulangerie avec son sac en coton, on précise au boulanger / à la boulangère qu’on prendra les baguettes sans le papier qui les entoure d’habitude et le tour est joué !

 13. LA TOUCHE FROMAGÈRE

Coucou les vegans, peut-être que vous devriez passer à la section suivante ! Hé oui, apéro rime souvent avec plateau de fromage. On sait qu’il en existe des vegans mais comme il n’y a encore qu’une seule fromagerie vegan en France, on peut difficile s’en procurer sans produire de déchets.

Nous, on a trouvé un super fromager dans notre marché local. Si c’est votre cas aussi, bonne nouvelle ! Sinon, encore mieux : ce sera une bonne occasion de trouver fromage à votre pied en allant chercher le bonheur dans votre marché.

Bien sûr, venez avec vos tupperwares (comme vous pouvez le voir, c’est un peu notre baguette magique donc j’espère que vous en avez plein !) et demandez à votre fromager d’y mettre les fromages.

Vous n’aurez plus qu’à les couper en petits cubes ou à les présenter sur un plateau pour vos invités !

Déchets générés : aucun !

14. LES CHIPS MAISON

Et enfin, comment passer à côté des incontournables chips ! Comme tout ce qui est fait maison, c’est encore meilleur quand c’est vous qui les faites. Voilà la recette made in Out Of The Box !

De quoi ai-je besoin ?

– 4 pommes de terre
– Du sel et du poivre
– De l’huile de friture

Je le prépare comment ?

– Rincer bien les pommes de terre sous l’eau (on garde les épluchures parce qu’elles ne se compostent pas mais elles se mangent très bien en chips !)
– Émincer les très finement à la mandoline
– Faire cuire les chips dans un bain d’huile à 180° (il vaut mieux ne pas tout mettre en même temps)
– Retirer les chips quand elles sont colorées
– Déposer les sur un torchon bien propre (une fois que toutes vos chips sont prêtes, mettez-le directement à la machine !)
– Saler et poivrer

Déchets générés : grâce à l’astuce des épluchures et au sacrifice de votre torchon, pas le moindre !

 15. ET UN PETIT PLAISIR !

Si vous avez un vendeur d’olives en vrac sur votre marché, vous pouvez aussi y acheter des olives et autres petits plaisirs à mettre dans vos tupperwares !

Déchets générés : zéro !

 16. ET ON BOIT QUOI ?

Alors là les boissons, c’est un peu le hic. À moins de trouver un commerçant / producteur qui consigne ses bouteilles, c’est un peu compliqué.

Nous, la solution qu’on a trouvée, c’est le Day by Day. Notre épicier y vend du très bon vin, on peut amener sa bouteille en verre et se servir soi-même dans des cubis.

Bien sûr, pendant votre apéro, donnez des verres en verre à vos invités et pas des verres en plastique qui viendraient encombrer la poubelle ! Tout ça parce que vous avez la flemme de faire la vaisselle, petit malin.

Déchets générés : si vous êtes amateurs de vin, vous pouvez en produire zéro. Si vous penchez plus pour de la bière ou quelque chose de plus fort, à moins de trouver des bouteilles consignées, vous produirez vos contenants en déchets (même s’ils sont recyclables !).

 

 7. ET ON MANGE COMMENT ?

On laisse tomber les couverts et les assiettes en plastique ! On leur préfère les vrais couverts et assiettes. Sinon, vous pouvez aussi sortir l’argenterie uniquement là où elle est nécessaire : couper le fromage, se servir en tartinades, mettre les chips et manger avec les doigts ! (Si vous faites un apéro entourés d’enfants, y a pas de quoi !)

Et pour ceux qui s’en mettent partout, il y a des serviettes en tissu qu’on peut laver et réutiliser sans les jeter.

On a fait le récap’ par section des déchets générés par la préparation de l’apéro, ce qui revient à zéro si tu aimes le vin et à presque zéro si tu aimes la bière.

Mais si on regarde sur le long terme, qu’est-ce qu’on aura généré au total ? Hé bien, les contenants pour le sel, le poivre, les épices, l’huile d’olive et l’huile de friture ne vont pas disparaître tout seuls. Ce seront donc les seuls déchets que notre apéro aura participé à produire une fois que vous les aurez terminés.

Petite précision avant de vous quitter : bien sûr, on ne cuisine les idées suggérées que si elles sont de saison ! Par exemple, on évite le caviar d’aubergines en février et le tzatziki en décembre.

Alors on le reconnaît, préparer son Apéro Zéro Déchet, c’est plus long qu’aller chez Leader Price pour remplir son panier. Mais c’est aussi beaucoup plus satisfaisant humainement parlant, ça fait bien plus plaisir à vos convives et surtout, ça participe à protéger la planète.

Et si vous vous lancez, vos invités vont tellement se régaler qu’ils ne tarderont pas à faire de même !

 

Marion, pour Out of the Box