Aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet qui en fâche plus d’un : consommer moins de viande et de poisson. Et ça râle de tous les côtés ! Les vegans s’offusquent qu’on ne comprenne pas la nécessité de bannir toute viande / poisson de notre alimentation et les viandards s’insurgent en avançant que c’est bien trop délicieux pour ne plus avoir sa place dans nos assiettes.

Nous, quand on fait face à des idées qui prônent des comportements extrémistes – je ne mange que ceci, je ne mange que cela – on essaie toujours de trouver une solution équilibrée parce qu’on pense que le tout ou rien a déjà fait ses preuves dans l’histoire de l’humanité comme source d’échecs cuisants.

Pour trouver un équilibre, il faut d’abord se poser les bonnes questions.

Combien de fois est-ce que je consomme de la viande / du poisson par semaine ?

Si la réponse est au moins une fois par jour, vous pouvez déjà diminuer de beaucoup.

Pour être en bonne santé, notre corps n’a pas besoin de consommer quotidiennement de la viande ou du poisson. Il est même prouvé depuis bien longtemps qu’une consommation excessive de ces aliments a tendance à diminuer l’espérance de vie. Un lien avec l’augmentation considérable des cancers depuis les 50 dernières années peut-être, ou on continue à se voiler la face tranquillement ?

Alors on garde en tête qu’une fois par semaine suffit amplement !

Si je consomme moins de viande / poisson, est-ce que je peux les remplacer par d’autres aliments pour ne pas être carencé ?

Pour repenser son alimentation en mangeant moins de viande / poisson, il suffit de mêler les fruits et les légumes aux céréales et aux légumineuses.

Quelques exemples de céréales : la semoule, les pâtes, le riz…
Quelques exemples de légumineuses : le quinoa, les lentilles, les pois, les haricots…

Les légumineuses combinées aux céréales ont une très forte teneur en protéines, égale ou supérieure à celle de la viande, du poisson et des oeufs. Et elles ne sont pas remplies de lipides et de cholestérol !

Il y a tellement de bonnes raisons de se lancer à moins en consommer qu’on en a pour la nuit !Je veux bien, mais au fond, pourquoi est-ce que je dois diminuer ma consommation de viande / poisson ?

D’abord parce que la majorité des paysans élèvent leurs bêtes via une forme d’agriculture intensive. Derrière ces mots se cachent des faits aussi simples que parlants : les animaux sont nourris avec des substances plus chimiques que naturelles, ils sont bourrés d’antibiotiques et voient à peine la lumière du jour.

Et c’est grâce à cette forme d’agriculture que vous avez des poulets à 4€ chez Lidl. Comme ils sont pas chers, on en mange trois fois par semaine et on se bourre le corps des mêmes substances chimiques que les dits-poulets ont ingurgitées. Alors que si on mangeait un poulet bio et élevé en plein air une fois par semaine, notre corps et notre conscience s’en porteraient bien mieux.

Au-delà de cette absurdité, il y en a une encore plus grande. La surface nécessaire pour produire de la viande est gigantesque par rapport à celle nécessaire pour produire des légumes. Aux États-unis, 47% des terres sont dédiées à la production de nourriture. 70% de ces terres sont utilisées pour produire de la nourriture pour les animaux que les américains mangent. En comparaison, 1% de ces terres est utilisé pour produire des légumes pour nourrir les humains. Imaginez un peu : si on inversait le répartition des terres, combien de personnes supplémentaires pourrait-on nourrir en produisant bien moins de gaz à effets de serre et de déchets néfastes pour l’environnement ?

Si vous n’êtes pas sensibles à l’éthique animale et à la protection de l’environnement, on peut toujours vous prendre par le porte-monnaie. C’est bien simple : les céréales et les légumineuses coûtent deux fois moins cher que la viande et le poisson. L’argent que vous économisez en transformant votre alimentation dans ce sens, vous pouvez l’investir dans une très bonne viande bio – une fois de temps en temps seulement – une serre pour votre potager ou même un week-end à Center Parcs avec vos potes si le coeur vous en dit !

Enfin, un dernier point qui fait mouche : si on ne met pas un terme à la pêche industrielle, elle aura détruit les écosystèmes du fond des océans et toute trace de vie aquatique d’ici une cinquantaine d’années. Pour rappel, si l’équilibre des océans est rompu, il n’y a plus de vie sur Terre.

Donc tout le monde meurt façon Independence Day. Ça donne envie de remplacer le traditionnel cabillaud du vendredi par une délicieuse tarte aux lentilles corail, non ?

En gros, les raisons qui peuvent vous pousser à diminuer votre consommation de viande / poisson sont :

  • L’amour des animaux et le sens de l’éthique animale
  • Une vraie volonté de protéger notre planète
  • L’envie de réaliser des économies sur votre budget alimentaire
  • Ne pas mourir à 80 ans parce que les océans sont devenus des grosses baignoires sans vie

A nous de voir !

Marion, pour Out of the Box